TypeSafe : Scala vers l’entreprise et au delà

La semaine dernière a eu lieu l’annonce officielle de la création de l’entreprise TypeSafe et de la mise à disposition de leur stack en téléchargement. Cette stack est conçue pour développer en Scala en entreprise, avec notamment le framework Akka, l’outil de build SBT et des outils pour coder. Que des trucs trendy !

Logo Typesafe

TypeSafe a une équipe assez exceptionnelle, jugez plutôt :
Martin Odersky, créateur de Scala
Jonas Boner, créateur de Akka
– Mark Harrah, créateur de SBT
Victor Klang, développeur sur Akka, speaker a Devoxx .

Comme conseillers de l’entreprise, on compte James Gosling et Doug Lea. Comme investisseurs, des exécutifs de Facebook, Google, Linkedin, Foursquare et Redhat. Bref, du lourd, du très lourd.

TypeSafe veut fournir aux développeurs une stack complète, gratuite et open source pour faire des applications scalables avec Akka pour middleware, et vise notamment les applications “cloud”. Il y aura également une activité de support sur cette stack, ainsi que de la formation et du conseil. Un installeur izpack (excellent produit open source, par le non moins excellent Julien Ponge) vous amène le nécessaire sur votre machine pour vous lancer dans l’aventure !

Scala doit on le rappeler, a été créé il y a maintenant 8 ans, et est en version 2.9.0. Le but avoué de ce langage est de combler les failles de Java tout en s’appuyant sur ses forces. La dernière version amène notamment une amélioration globale des performances et le support des collections parallèles.

Akka est un framework basé sur le modèle de communication par acteur lesquels échangent des messages asynchrones. Viktor Klang était speaker à Devoxx et avait donné un talk très intéressant, qui donne un bon aperçu de la puissance de Akka. Ce talk est d‘ailleurs disponible gratuitement sur Parley’s

Les acteurs sont des processus légers, isolés et non bloquants, qui ne partagent aucun état avec les autres processus. Chaque acteur a une boite aux lettres qu’il utilise pour recevoir les messages des autres acteurs. Ce système permet d’éviter plus simplement les problèmes de deadlock, starvation… Il peut toujours y avoir des problèmes mais il est plus simple de les éviter.

Akka vous offre aussi le support des transactions, des services REST, des Websockets, de Apache Camel, de Spring, de AMQP et de OSGi… Si avec tout ça vous ne trouvez pas votre bonheur !

Une fois l’installation réalisée, un petit tutorial est fourni pour calculer les décimales de Pi, en utilisant Akka depuis Scala ou Java. Le tuto présente également comment installer Scala IDE 2.0, dernière version du plugin pour Eclipse. Le support de Scala s’est bien amélioré dans l’IDE, même si la complétion est encore parfois un peu perdue.

Un récent article sur Akka avec une belle métaphore sur la pièce ‘En attendant Godot’ permet de se plonger plus en douceur dans les concepts du produit.

Un dernier mot, le site de TypeSafe est réalisé avec Play! Framework (comme le site de Mix-it d’ailleurs). Puisqu’on vous dit que c’est trendy !

À propos de Cédric Exbrayat

Cédric Exbrayat, développeur et fondateur Ninja Squad, se réunit avec ses semblables régulièrement que ce soit au Lyon JUG ou à Mix-it, dont il est le fondateur. Java et JS for food and fun.

Publié le 18/05/2011, dans News, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Sylvain Mougenot

    Si avec tout ça tu n’arrives pas à nous donner l’envie de se mettre à Scala ….

    Euhh!!
    Bon j’y vais alors … faut que m’y mette (à Scala).

    Remarque ne noob :
    J’aime le code … t’as pas un petit lien vers un bout de code pour illustrer.

    • Je ferai peut être un petit article plus détaillé avec du code. En attendant, tu peux regarder a quoi ressemble l’exemple du calcul de Pi donné par typesafe
      Le code complet est au bas de la page, et tu peux jouer avec le nombre de workers pour voir l’evolution des perfs (tu divises par 2 en passant de 1 a 2 workers, apres je pense qu’on est limité par les coeurs physiques de la machine)

  1. Pingback: What’s next « Hype Driven Development

  2. Pingback: Back from Devoxx : Play! 2, hopes and fears « Hype Driven Development

  3. Pingback: Un an de hype! « Hype Driven Development

  4. Pingback: Scala on Coursera « Hype Driven Development

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :